Angelin German

Angelin German, 1915-2015, issu d’une famille modeste de cordonniers à Flayosc, réussit malgré un parcours parsemé d’imprévus des études de médecine à la faculté de Marseille. Mais la seconde guerre mondiale éclate et son destin le pousse à prendre part à des actions de résistance en tant que médecin à l’hôpital de Draguignan, où il déjoue la surveillance des nazis et de la gestapo pour faciliter l’évasion de résistants. Il sera d’ailleurs surnommé « le Toubib de la Résistance ». Même s’il semble difficile de collecter des preuves réelles sur des actions notoires de résistance portées par Angelin German, il conserve se surnom au fil des années, grâce au travail de mémoire qu’il effectue pour que les générations futures n’oublient pas les héros américains et français qui sont morts pour la libération de la Provence. La guerre terminée, il crée une clinique à Draguignan pour y exercer sa spécialité d’obstétricien. Durant sa carrière professionnelle il aura fait « don de vie » en mettant au monde près de 25 000 enfants. Parallèlement, il nourrit un autre rêve, devenir maire de Draguignan ! Une ambition qui ne sera pas réalisable dans le Var politique de l’époque. Il satisfera son ambition politique en assurant la transformation de sa ville, Flayosc où il fût Maire pendant 29 années. Le « toubib de la résistance » fait donc partie de ces illustres Dracénois, marquant leur époque. Avec ce document vidéo, la collection du Dragon transmet la mémoire collective aux générations futures au travers d’un personnage célèbre.


Voici les 2 résultats

Voici les 2 résultats